Mon expérience chez Hellobrowtiful (microblading des sourcils)

  1. Quand j’étais plus jeune, je n’ai jamais été complexé sur aucun aspect de mon visage. J’étais bien avec ce que la vie m’a donné. Ce que je veux dire, c’est que je ne me suis jamais attardé sur mes traits physiques. Vers la fin de mon secondaire, on me disait très souvent que je devais vraiment être complexée d’avoir des sourcils si pâles. Honnêtement, je ne m’en étais jamais rendue compte. Je savais que mes sourcils étaient pâles, mais pour moi c’était un avantage puisque je n’avais jamais à m’épiler les sourcils. Je recevais plein de questions sur Ask (l’application la plus malsaine au monde, en passant) comme quoi que je devrais être complexé de la couleur de mes sourcils. C’est comme ça que tout a commencé. Mon été entre le secondaire et ma première session de cégep a principalement été consacrée aux sorties dans les bars. Sortir = se maquiller. C’est à ce moment que ma « passion » (je ne me considère pas comme une makeupholic) pour le maquillage a commencé. Toutes les critiques qu’on m’avait faites à propos de mes sourcils me sont revenues à l’esprit et j’ai essayé pour la première fois de me les maquiller. J’ai adoréééé. Je trouvais que la couleur donnait une nouvelle forme à mon visage, le définissait plus. J’ai eu un coup de foudre avec le crayon à sourcil. Ça en est même devenu une obsession. À chaque fois que je sortais, je me maquillais les sourcils, pas parce que j’étais complexée, mais plutôt parce que je me sentais comme une personne complètement différente et j’adorerais ça. Ensuite, le bar à sourcils Benefit au Sephora est né. Pas besoin de vous dire à quel point j’étais comblée. Je l’ai essayé  trois fois, mais étant donné que ça ne dure pas longtemps, je me suis mise à faire des recherches pour savoir s’il existait une autre méthode pour avoir des sourcils on fleek sans avoir à toujours les maquiller. C’est là que j’ai trouvé l’option du microblading.

Qu’est-ce que le microblading?

Le microblading est un maquillage semi-permanent. Il dure entre un à trois ans, dépendament la vitesse à laquelle votre peau se régénère. Ce n’est PAS un tatouage, car les aiguilles vont uniquement en surface de l’épiderme et non dans le derme. La coloration ne peut donc pas tourner au bleu comme les tatouages permanents. Le microblading est fait avec des micro-aiguilles que la technicienne trempe dans l’encre choisie au début de la rencontre. Le nombre de micro-aiguilles dépend selon la technicienne, mais dans mon cas, il y en avait sept. La séance au complet dure environ 1h30 et coûte en moyenne 300 à 400$ selon l’endroit que vous allez.

Étape #1

Dessiner avec un crayon à sourcils la forme désirée. Le point au centre est  pour que le tout soit isométrique.

Étape #2

Épiler les sourcils en dehors de la forme dessinée.

Étape #3

C’est ici que la procédure commence. La technicienne vient marquer le plus possible les sourcils en faisant plein de lignes. Je vous avertie, c’est assez douloureux. C’est comme une lame qui entre dans la peau à plusieurs reprises.

Étape #4

La technicienne applique la coloration par-dessus les poils et la laisse environ trois minutes.

Étape #5

La teinture est retirée et une crème analgésique est appliquée pour retirer la douleur.

Étape #6

Les étapes 3 à 5 sont répétées à trois reprises, mais la douleur est beaucoup moins forte à cause de la crème analgésique.

Dernière étape

La technicienne vous donne une petite crème à appliquer deux fois par jour pendant une semaine.

Voici le résultat avant/après:

Je suis plus que satisfaite par le résultat final!!! Je recommande ce soin à toutes les personnes qui ont les sourcils pâles ou peu définis.

Je tiens à remercier Maïka Dufour pour ce chef-d’œuvre et son service incroyable?

Instagram:

http://www.instagram.com/hellobrowtiful/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *